Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2008

Standing ovation

Standing-ovation

cdecf54a01024038fdebd8a18471a0a2.jpgTout a commencé avec Danette : « Tout le monde se lève pour … » C’était un message publicitaire adapté à la ménagère de plus de cinquante ans. Pourtant, pendant longtemps, la Standing-ovation était la marque du respect, la récompense immédiate réservée à une personnalité ou à un artiste. On se levait pour un discours fort, pour une déclaration courageuse, pour une prestation, sinon exceptionnelle, pour le moins particulièrement émouvante ou un chorus d’anthologie. Aujourd’hui l’apparition du moindre clampin dans toutes les émissions de télévision ringardes provoque une standing-ovation.

02a55995234448fff227bde49a09292c.jpgCela n’a rien d’étonnant ; à une époque où les caissières des grandes surfaces sont devenues des  hôtesses de caisse, où les agents d’entretien, des techniciens de sol, des mots et des gestes perdent de leur sens. Derrière un simulacre de reconnaissance se cache une réalité qui ferait croire que le talent se généralise ou qu’un titre suffit pour masquer l’exploitation de certains salariés.

Alors, levons nous et saluons tous ceux qui veulent échapper à la banalisation de la médiocrité, ceux qui participent au développement culturel et économique de l’île Vertime.

 

Gilbert HAAS le 14 février 2008.

 

Anna Sam soutient la cause des caissières, elle a été médiatisée lors de leur mouvement de grève, son blog est très visité et elle va sortir un livre en juin.
On y trouve ma chanson "Libérez les caissières "et le tableau de Laurence Galand du même nom ( notre collectif : Les Naufrageuses)
Espérons que cela fasse progresser la cause des salariés de la grande distribution et faire réfléchir sur le devenir de nos sociétés.  Nad

 

http://caissierenofutur.over-blog.com/

 

 

13:55 Publié dans gilbert | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Pr TAKA KRWAMAKRO sur titres ronflants

Pour une fois je suis d'accord avec vous Mr HAAS: Halte à la banalisation des faits et gestes, aux mots galvaudés qui perdent leur sens, aux titres ronflants des employés qui oeuvrent à des tâches subalternes. Mais il y a plus grave derrière tout ce langage mielleux c'est la disparition dans les années à venir de tous ces petits boulots....l'installation des caisses automatiques et des scans dans les grandes surfaces, les camions poubelles automatisés, la pompe à essence qui vous remercie avec sa voix d'hôtesse de l'air en chaleur, la robotisation intempestive, l'informatisation à outrance dans les hôpitaux... et tout cela pour enrichir encore davantage une minorité de patrons qui ont vu leur salaire augmenter de 40% cette année alors que les salaires des petits gens n'ont pas bouger d'un iota. C'est un drôle de retour de manivelle aux espoirs que l'homme avait fondé dans le progrès. Le partage n'existe toujours pas et de plus on vole l'outil de travail. Alors que faire... la machine nous anéantit, mais pour mieux digérer la pillule on nous sert du people, des enfants juifs, de la star Ac, un méli-mélo de trompe-couillons qui crée une telle confusion dans les esprits que bientôt par un tour de passe-passe ils vous prendront votre culotte et vous n'y verrez que du feu.

ALORS , APPELONS UN CHAT...UN CHAT ET SURTOUT CONTINUONS A LE CARESSER.

Écrit par : Pr TAKA kRWARMAKRO | 16/02/2008

Les commentaires sont fermés.