Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2008

29 and half

HUGO BOSS mY 6.jpgLa course contre la montre d’Hugo Boss

Mobilisation générale pour l’équipe renforcée d’Alex Thomson qui va tenter de réparer à temps le monocoque noir éventré et démâté. Pour tous skippers du Vendée Globe, et encore plus pour le marin britannique, être au départ du Vendée Globe sera déjà une sacré victoire…

Thomson mY 7.jpg
(photo monsieur Yves - Vendée Globe 2004-2005)

Thomson mY 5.jpgHeurté par un bateau de pêche vendredi dernier à 2h40 du matin, le 60 pieds monocoque Hugo Boss est entré en chantier mardi après-midi sur le port des Sables d’Olonne grâce au soutien de la SAEM Vendéen et du chantier Alliaura Marine. Les dégâts se résument principalement à un grand trou dans la coque et le mât brisé en deux. L’espar, dont une partie a été récupérée par des plongeurs dans le week-end, sera manchonné et réparé sur place. 0HUGO BOSS mY 3.jpgLes voiles n’ont subi que peu de dégâts. Pour la coque, une pièce de cinq mètres sur deux réalisée chez Multiplast à Vannes dans le moule de Generali – quasi sistership d’Hugo Boss – sera greffée sur le flanc de la coque. « Cela ne sera pas très joli à voir, mais n’aura aucune conséquence sur la fiabilité ou la performance du bateau. Mais pour le moment, mon souci est d’être sur la ligne de départ » a déclaré Alex Thomson mardi après-midi. 25 à 30 personnes vont devoir travailler 24h par jour 7 jours sur 7.  Le compte-à-rebours a commencé…

5 nov 055.jpgNous avons une équipe sur place qui est déterminée à m’aider à être sur la ligne de départ le 9 novembre. Je ne peux exprimer l’état d’esprit dans lequel mon équipe et moi nous nous trouvions vendredi. Les derniers jours ont été très difficiles alors que nous tentions de trouver une solution réaliste. Le soutien que nous avons reçu localement, des organisateurs du Vendée Globe et des autres équipes, des sponsors et de personnes au Royaume Uni, nous a vraiment réconforté. Je voudrais particulièrement remercier Lisa Radineau d’Alliaura Marine car sans sa proposition d’utiliser son hangar tout ceci ne serait pas possible. Nous pensons que nous pouvons aller jusqu’au bout de cette mission, mais nous ne pourrons pas y arriver sans un soutien continu. L’objectif n’est plus de gagner la course, mais d’être présent au départ. Si nous y arrivons, nous aurons gagné un pari incroyable. »  - Alex Thomson – Skipper d’Hugo Boss

0HUGO BOSS mY 0.jpg
(photo monsieur Yves - Vendée Globe 2004-2005)

Les commentaires sont fermés.