Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2008

Hé bin, jamin !

Il est vrai que les conditions étaient idéales aux Sables d'Olonne : un joli samedi matin ensoleillé.

e

Ils étaient là !

IMG_7000.jpg
Deux heures avant les quais étaient vides. Le pétard serait-il mouillé ? Et puis tout d'un coup, de toutes les ruelles, de toutes les allées, la foule s'est écoulée, inexorablement...
IMG_7001.jpg
IMG_7016.jpg
IMG_7078.jpg

pour Armel, le Grand "p'tit jeune", le chacal a encore frappé.

IMG_7028.jpg
IMG_7051.jpg« C’est magique ! C’est incroyable tous ces gens venus m’accueillir sous le soleil aux Sables d’Olonne. J’avais la larme à l’œil tout à l’heure en voyant tous les bateaux autour de moi. C’était impressionnant. Je commence juste à réaliser que c’est fini. Qu’on va pouvoir laisser le bateau se reposer, et moi aussi un peu. Mais la 2e place, je ne réalise pas vraiment. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette 2e place : j’ai rempli l’objectif de finir la course et de bien naviguer à ma façon. Il fallait un peu de réussite aussi. On est très peu à finir l’épreuve, mais c’est la beauté de cette course. Alors 2e derrière Michel Desjoyeaux, je ne pouvais pas rêver mieux. Les derniers jours ont été très difficiles. De grosses vagues se sont abattues sur le pont. Le bateau a souffert. La casquette s’est arrachée et le rail de têtière de grand-voile aussi. Je finis avec la grand-voile un peu abîmée, mais j’ai réussi à arriver jusqu’au bout. »
Il n'était jamais resté aussi longtemps en mer et n'était jamais descendu dans le sud. Mais l'heure du chacal est arrivée. Il guettait dans l'ombre, il triomphe dans la lumière.
Sans titre-1.jpg
IMG_7076.jpg
IMG_7062.jpg
à bientôt Armel et merci.

Les commentaires sont fermés.