Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2007

Vive l’artistiquement correct !

Après le politiquement correct, nous vivons les prémices de l’artistiquement correct. D’ici de là, cahin-caha, les différents modes d’expressions artistiques sont atteints, à leur tour, du mal paralysant : l’auto censure.

df66f8cdd2bfb1649d09f04ebe47d5e0.jpgOn aurait pu croire que l’explosion des moyens de communication, de la création des radios locales à la création des TV privées, en passant par le libre accès à « Internet », aurait permis une expression libérée d’un ensemble de carcans idéologiques, politiques et philosophiques. Mais notre société apeurée par cette effervescence a mis en place, notamment par l’intermédiaire des médias classiques, les plus influents, un nouveau type de censure et s’y référant : L’autocensure. « … tout concourt à imposer en douce une vision de la culture, propre, sage, niant la spécificité des œuvres dixit Clara Dupond-Monod et Anna Topaloff.

Les œuvres présentées à la dernière FLAC me semblent représentatives de cet état.

Loin de moi, l’idée de vouloir jeter un regard critique sur les différentes expressions artistiques exposées. Je n’ai ni l’envie, ni surtout la légitimité pour le faire. 0014fa94cabd50d2761053a86266b358.jpgCe qui m’intéresse est d’un autre ordre : L’absence de toutes prises en compte de faits sociétales dans les œuvres sélectionnées. En d’autres termes je n’ai pas vu d’œuvres dérangeantes nous renvoyant à nos propres inquiétudes, à nos propres interrogations, à nos propres responsabilités vis à vis de la société dans laquelle nous vivons. Comme si leurs auteurs avaient cherché à exprimer leurs propres vécus en faisant abstraction du quotidien.

La plupart des artistes, ceux identifiés « contemporains », ont souvent pris en compte le monde dans lequel ils vivaient en nous le révélant, se faisant, en nous réveillant.

On me rétorquera que les temps ont changé, qu'on vit dans une société apaisée, sans trop de conflits majeurs… Aux Sables d’Olonne, peut-être, mais ailleurs ?

Gilbert Haas

574a9616ab938810289be54e9bb57462.jpg
" Les sables dort " La vérité ciment - monsieur Yves - St Jean-de-Mont Oct. 2007 Série limitée à 10 exemplaires. Ex.1/10 - 60 x 90 cm marouflé sur alu, prête à poser. valeur : 630 euros
.
a2acb867c8f5de5749f065d1214fb8bd.jpg
Toutes les oeuvres commentées par les artistes, cliquez ci-dessous

12:35 Publié dans gilbert | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

C'est toujours bon de souffler sur les braises de... la liberté d'expression. Merci Gilbert !

Je sais néanmoins qu'en ce qui concerne le Comité de sélection de la FLAC, il n'a choisi qu'en fonction de ce qui lui était présenté, BIEN EVIDEMMENT.

Des artistes engagés, il n'y a que çà. Mais sur quelles routes ? Le fait de laisser à nos artistes le choix de leur propre route (même édulcorée) est ce qu'il y a de plus beau dans l'art.

Bien sûr souhaitons que nombreux d'entre eux portent un message utile et pas seulement apaisant. C'est pour celà que figurent déjà sur ce site, en colonne de gauche : David Giles, Feustay, le Sans-culotte et bientôt Guy Mallard que tu connais déjà peut-être.

Oui Gilbert. On veut garder les yeux ouverts. Et on compte sur toi pour nous y aider.

Écrit par : Yak Elcain | 17/11/2007

ps : mais quand on aura envie de les fermer, alors on comptera sur d'autres.
mY

Écrit par : Yak Elcain | 17/11/2007

Entièrement d'accord " avec qui tu te mac"; voir l'entretien de Christine Albanel et de Remy Aron (MDA) sur le site d'Artension.
www.artension.fr
ça en dit long...

Écrit par : veronique L G Morin | 20/11/2007

wahouuuuuuu!!!
je n'avais encore pas eu le plaisir de lire votre prose!
un peu d'humour et de philosophie! tel que vous êtes!
au plaisir
sandie

Écrit par : sandie | 21/11/2007

... hé hé ... j'espère que tu ne prends pas la plume pour mieux lacher les baguettes mon cher Gilbert ... Un artiste se doit il d'être dérangeant ? ... a tchao ...

Écrit par : Frank | 22/11/2007

moins vous achetez d'art, plus les artistes sont des fardeaux pour la société.

moins vous achetez d'art, plus petite est votre maison

moins vous achetez d'art, plus vous passez pour un con

Achetez de l'art, à Noël tiens, vous remonterez dans votre propre estime. (Garantie à vie et au-delà de la vôtre)

Écrit par : Yak Elcain | 25/11/2007

Qu'est-ce donc les faits sociétales pouvant interagir sur l'art contemporain, Mr GILBERT. Pourriez-vous développer, car moi ,commun des mortels j'aimerais pouvoir accéder au langage des élus et comprendre pour pouvoir agir. Réveillez-nous, oh! grand maître, donnez-nous la clé , sauvez-nous du marasme...mais peut-être sommes-nous déjà morts...à qui écrire. signé...Une méduse moribonde.

Écrit par : Fabienne GAUDIN | 02/12/2007

Etude zoologique récente:
On assiste depuis quelques temps à une mutation inquiétante dans certains microcosmes : La métamorphose de quelques "intellectuels" en insectuels, ils fourmillent de mauvaises idées, ils piquent, agacent, attaquent,dardent dans leur propre milieu, bourdonnent des mots BZZ BZZ BZZizaroîdes...
J'te foutrais un coup de DDT dans tout ça
Aprés manipulations génétiques, didactiques et peut-être pédagogiques, espérons observer prochainement la mutation des termites en abeilles. Le Pr TAKA KRWARMAKRO

Écrit par : Professeur TAKA kRWARMAKRO | 02/12/2007

Les commentaires sont fermés.